Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 22:00

Madame Butterfly, opéra de Puccini en trois actes.

 

u7ek1st6.jpg

 

- Cio-Cio-San (interprétée par Soojin Moon), une jeune Geisha de 15 ans (!!), se marie avec un beau lieutenant de marine, Pinkerton, de passage dans son port du Japon, Nagasaki.

Elle tombe grave amoureuse / forcément, elle n'a que 15 ans et il porte un uniforme ! Jusque-là on peut la comprendre...

Elle renie les âmes de ses ancêtres pour prendre le "dieu américain" et se fait répudier de sa famille / erreur, infâmie, trop jeune, trop naïve, honneur perdu, mettre tout son avenir dans un homme, quelle drôle d'idée !

Le mari reprend la mer, part continuer sa vraie vie et se chercher une épouse bien américaine / bah tiens !

 

Elle pleure pendant 3 années, attendant le retour de Pinkerton à la "saison où les rouge-gorges font leur nid" comme il lui avait promis (Aria "Un bel dì vedremo…") ; sauf que ça fait déjà 3 fois qu'ils ont fait leur nid au Japon / mais, ouf, elle commence à réaliser qu'il y a un truc qui ne tourne pas rond, que les rouge-gorges américains sont peut-être comme les rouge-gorges japonais, si ça se trouve et qu'il se serait un peu fichu d'elle...

 

George-Hendrik-Breitner-jeune-fille-en-kimono-1894-Rijksmus.jpg 

George Hendrik Breitner jeune fille en kimono 1894 Rijksmuseum Amsterdam

 

Là j'me suis dit, ça y'est, elle a pigé, elle va sortir de sa complainte d'épouse soumise et se rebeller, voire même se venger et sauver son honneur ! Mais que nenni, elle continue quand même d'y croire, engueule tout le monde : pas envie de redevenir geisha, pas envie de se remarier, elle veut son amerloc, elle l'attend, elle y croit dur comme fer...

Evidemment ça se finit mal pour elle... "celui qui ne peut vivre dans l'honneur meurt avec honneur" 

 

Et j'oubliais de préciser la présence de l'enfant : un petit blond aux yeux bleus de 3 ans que Pinkerton veut récupérer...  "Non saperlo mai per te, pei tuoi puri occhi, muor Butterfly perché tu possa andar di là dal mare senza che ti rimorda ai dì maturi, il materno abbandono." ("Ne le sache jamais, pour toi, pour tes yeux purs, meurt Butterfly pour que tu puisses aller au-delà de la mer sans que te pique à la maturité l'abandon de la mère.")

 

Elle se sacrifie donc pour lui, pour qu'il ne culpabilise pas plus tard d'avoir une "mère abandonnée" (so Freud) et c'est tout à son honneur : instant sublime où l'on ne peut plus rien pour elle, juste être émus et touchés.

 

Le décor épuré, les kimonos légers, les lampions ronds, la vue sur les montagnes, les branches d'arbre étincelants, les voiles blanches, le Japon était à l'honneur dans cette mise en scène, sublime de simplicité.

 

Madame-Butterfly_pics_390.jpg

 

 

Mis en scène par Christophe Malavoy...

Retrouvez toutes les dates sur : http://www.operaenpleinair.com/

 

sl01_1621121_2_apx_470_.jpg

Christophe Malavoy, comédien et réalisateur, ici aux côtés de l'assistante à la mise en scène, Gersende Michel, en pleine répétition de l'Opéra Mme Butterfly dans le parc de Sceaux cette semaine.

 

 

 

Un petit extrait pour retrouver l'air de "Un bel di vedremo".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 100sens - dans Art & Culture
commenter cet article

commentaires

Y_net' 06/06/2011 23:57


Ouah, sitôt publié, sitôt informée... On arrête pas le progrès!!! Une fois de plus je me régale: sens de la description et de la dérision... J'irai bien voir cette geisha tourmentée du coup!


  • : Le blog de 100sens
  • : mes 100 impressions en tous SENS avec bon sens, au sens propre comme au figuré : sens de l’art, sens de la réplique, sens de l’absurde, sens de l’étonnant, sens de l’humour, sens de l’anecdote.
  • Contact

16175.jpg

compartiment-c-voiture-193-edward-hopper-1938-collection-i-

 

786qk2.jpg

 

Boticelli1.jpg

 

10bacch1.jpg

 

  Gustav Klimt Portrait of Emilie Floge 1902