Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 14:02

Cabine d'essayage des Galeries Lafayette / je viens de traverser les sublimes rayons en fête /

frou frous / coton tout doux / belles dentelles / en soie les bretelles / vendeuses heureuses / rideau en velours bordeaux / éclairage à mon avantage / je suis la reine des dessous / la princesse pleine de sous / je vais dépenser sans compter / soutenir sans rougir / caresser ma peau de nouveau / je veux des coordonnés, des gaines, du blanc, du noir, du satin / je veux me promener et me montrer / je suis Gisele Bundchen / je défile pour Victoria's secret!!

 

311px-Moore_Albert_Silver.jpg

 

Bon pas vraiment, je vais juste essayer le trésor que j'ai déniché. Je dis "trésor" parce qu'il n'y avait que deux références  de ce produit précieux, luxueux et pourtant si utile.

Je le décortique de son cintre plastifié :

- ô mon trésor si peu apprécié, je suis ta soeur qui t'appréciera à ta juste valeur.

Je le déploie sur moi, l'ajuste et me tourne devant la miroir.

- ô miroir, mon beau miroir, qui est la plus belle ?

- Euh ben pas toi, là tout de suite. Là, t'as juste l'air prête au départ de La Parisienne !

 

Pfiou, que c'est frustrant d'essayer un.......

.....soutif de sport dans une cabine capitonnée.

 

La prochaine fois, je vais chez Décathlon, c'est pas glamour, mais au moins je n'entendrai pas les gémissements des rayons chics :

- ô belle inconnue, essaie-moi, emmène-moi dans la cabine, laisse-moi te caresser, aime-moi et emporte-moi avec toi, je serai ton compagnon de chaque jour [le plus près de ton coeur],  j'irai où tu iras [pas le choix, c'est toi qui m'agrafes], fidèle en toute circonstance [enfin on verra ça après 200 lavages] !

 

Mais non, j'avais besoin d'un compagnon qui ne me brûle pas au 2ème degré à chaque foulée.

Alors j'ai fait la connaissance de mon nouveau fidèle destrier : le soutif de compèt'.

So glamour, so impossible de respirer, so... cher !

 

Heureusement que M.S. m'avait motivée avant : "après son lavage, pour le faire sécher sur l'étendoir à linge, faut le planquer entre 2 pulls de l'homme ! Comme ça, ni vu, ni "cul nu", personne ne l'a vu..."

 

Sans compter que le summum du tirage de larmes fut lorsque je demandasse à la vendeuse :

- mais vous croyez que cet engin présente un bon maintien pour tous les sports, même la course ?

[léger mouvement de tête de la méchante dame vers ce qui me sert de poitrine] [puis hoquet de rire sarcastique]

- euh, Madame, quand on fait un bonnet de votre taille, c'est largement suffisant.

- ... Merci, quel "soutien" ! Au moins je suis sûre de pas me faire violer !

 

  sportsbra@Pénélope Bagieu

Partager cet article

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de 100sens
  • : mes 100 impressions en tous SENS avec bon sens, au sens propre comme au figuré : sens de l’art, sens de la réplique, sens de l’absurde, sens de l’étonnant, sens de l’humour, sens de l’anecdote.
  • Contact

16175.jpg

compartiment-c-voiture-193-edward-hopper-1938-collection-i-

 

786qk2.jpg

 

Boticelli1.jpg

 

10bacch1.jpg

 

  Gustav Klimt Portrait of Emilie Floge 1902