Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 11:45

Amoureuse de la RENTREE

Etat de renouveau après l'été

Montrer son bronzage et se la péter

Nouvelle classe pour changer 

Nouveau projet pour se motiver

La curiosité à son comble

Qui se cache derrière l'ombre

De ce nouveau prof ou élève

Promesses d'un nouvel Eden

Des sourires, des rencontres, des envies

Etre surprise et se sentir en vie

Espoirs de découvrir une passion

des petits bonheurs, de l'inspiration!

A la rentrée, rien n'est IMPOSSIBLE

A la rentrée, JE SUIS POSSIBLE !

 

"Nothing is IMPOSSIBLE  the word itself says I'M POSSIBLE" Audrey Hepburn

 

fond8.jpg

 

 

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 18:00

evolution-homme.jpg

 

L'homme et son évolution

Comme des cons

Voilà qu'on finit

Devant un écran d'ordi

Sur nos quatre appuis

Tels les singes nos amis

Poilus ancêtres fortuits

Du clavier kiffer le bruit

Sur Instagram, tout trouver plus joli

Sur le Net, vivre une autre vie

On n'y voit pas net, abrutis

Par e-mails, Facebook, Tweeter et Cie

Bloguer pour faire les malins

Picoler pour se sentir plus humains

Chatter pour des échanges coquins

Des caresses pour soi sans lendemains

Homme évolué de demain

Que toucheront nos mains?

 

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 18:14

"You never know how strong you are until being strong is the only choice you have"

Tu ne sais pas à quel point tu es fort tant que tu n'as pas d'autres choix que d'être fort

 

Mais sommes-nous jamais assez forts ?

D'acier, diamants, béton et d'or

Chaque force sa faiblesse

Chaque homme sa maîtresse

Chaque enfant sa tendresse

 

Et si on avait le choix d'être doux?

De plumes, velours, duvet, nougat mou

Chaque douceur un cadeau

Chaque homme son drapeau

Chaque enfant sa peau

 

Et si on avait le choix d'être faibles?

Les pleurs, les cris, les je t'aime

Chaque émotion un fardeau

Chaque homme sa libido

Chaque enfant ses gâteaux

 

Fort doux de nos faiblesses

Doucement faibles sous notre force

Faiblarde lueur de douceurs

Une main de fer dans un gant de velours

Un diamant brut en haut d'une tour

 

Tu ne sais pas à quel point tu es fort

Tant que tu n'as pas dévoilé tes torts

Caressé tes douceurs, affronté tes peurs

Et le Phénix renaît encore et encore

Avec l'espoir d'oublier la mort

 

inspiration-strength-me-quotes-word-words-fbd38d85a995cec71.jpg

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 20:30

Cette image résume ce que les hommes pensent de nous, parfois :

 

Quand la femme ergote, ne jamais croire que vous allez la comprendre du premier coup ! Elle dit rouge pour dire rose, elle parle de sa copine pour parler d'elle, elle parle d'une histoire qui est arrivée pour vous tester, elle parle de son passé pour s'excuser de ce qu'elle est, elle parle de voiture parce que ça pourrait vous intéresser, elle parle de cul pour vous tester, elle parle de fringues pour vous paumer, elle parle, elle parle, elle distille des informations, elle se plait à rebondir d'un sujet à son contraire, elle use de paradoxes pour voir si vous suivez. Elle parle pour voir si vous l'écoutez, of course. Mais pas que ! Elle parle pour voir si vous la comprenez, si vous n'êtes pas dupe de sa fausse allégresse, de sa fausse naïveté, si vous êtes capable de déshabiller ses mots avant de pouvoir lui ôter ses vêtements. Elle parle pour vous passer des messages, subliminaux certes, mais bien emballés.

Au fond elle serait touchante si vous débranchiez le son.

 

Parce que touchante elle l'est si vous remarquez son inventivité à ne pas être touchée, son air de se battre contre elle-même, sa superficialité à parler de sujets profonds, sa rougeur sous le fond de teint. Elle parle pour se connaître elle-même (trop dingue, l'envoyer chez le psy), elle parle pour rencontrer quelqu'un qui la reconnaîtrait (trop flippante), elle parle pour vous aider à créer une complicité (trop généreuse).

Elle aimerait parler à coeur ouvert, mais soudain elle a le coeur qui s'emballe et elle a peur que son coeur saigne, plutôt crever que repasser sur le billard pour un double pontage, alors elle emballe son coeur de boyaux de mots, de graisses de phrases, de vaisseaux de ponctuation et de la peau d'une histoire. 

Elle aimerait parler comme un livre, mais elle parle à tort et à travers.

Elle aimerait parler comme elle écrit, mais elle parle des couleurs comme un aveugle.

Elle aimerait parler juste, mais elle parle à un mur, vous, Monsieur !

 

Alors fuyez (vous n'êtes pas suffisamment armé) ou munissez-vous d'un bon ami traducteur et utilisez vos années de pratique (en commençant par votre mère), même si, à tous les coups, vous ferez des fautes d'interprétation qui vous vaudront les foudres féminines, les haussements d'épaules désenchantés, les battements de cils humidifiés. Oui la femme incomprise est une tragédienne. 

Sachez aussi que la femme elle-même ne sait pas ce qu'elle raconte, ni où elle veut en venir (elle me fait marrer parfois), mais une chose est sûre, elle est partie et elle risque de ne pas s'arrêter en si bon chemin (putain, où est ce putain de frein? tu as dépassé les limites de vitesse et tu vas le regretter grave). D'ailleurs, si elle s'arrête de parler, c'est mauvais, très mauvais signe pour vous, messieurs ! Femme qui ne parle plus, femme à qui on a déplu.

- "Chérie, tu ne parles plus, tu fais la gueule ?" - "Non &&**$$"  

Veuillez comprendre : "Evidemment que je fais la gueule ! Mais je ne te dirai pas pourquoi parce que tu m'énerves, parce que tu ne comprends rien à rien, parce que je suis une incomprise, parce que d'abord tu le sais très bien et tu fais comme si tu savais pas, parce que j'ai tout fait pour tout te montrer et toi, t'as rien vu, espèce de sale *$ù^$^*&#é des cavernes, parce que je vais appeler ma copiiiiiiine de toute façon, parce que je sais même plus pourquoi je fais la gueule !!!!"

 

Homme inconscient, si vous avez les couilles de lui demander ainsi, il va vous falloir de l'adresse et du talent pour réussir à faire reparler celle qui avant vous soûlait. Mais justement, peut-être qu'il vaut mieux la laisser dans ce silence, enfin peinard finalement ! N'est-ce pas?

 

Quant à vous, mesdames, êtres de mauvaise foi, habiles de paroles, apeurée par la sincérité, et si vous appreniez à dire rose pour dire rose tout simplement. "Impossible!" dites-vous? Mais si, voyons, prenez exemple sur ce que disent les hommes car il est bien connu que ces êtres si virils sont toujours transparents à comprendre !

Tiens, ça me donne une idée pour un prochain article : "Les comprendre"

 

 

osez_1.jpg

 

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 19:30

Ils se rencontrent, en font des tonnes

Les échanges foisonnent

Leur dépendance les étonne

Ils sont entrés en fusion,

C'est l'heure de l'acquisition

Ils se "fusacquent" à fond

 

La solitude les abandonne

Qu'on les pardonne

Leur entreprise change la donne

Une nouvelle bande d'électrons

En toute cordialité, toute saison

Ils se "fusacquent" à fond

 

Des sentiments dans ce drôle de ménage

Pas inscrits au contrat bien sage

De leurs naïves fusions-acquisitions

Quels rapprochements dans cette relation ?

Aucune loi pour l'émotion

Ils se "fusacquent" à fond

 

Leur croissance comme apanage

N'écoutant pas les vieux adages

Qui annoncent le besoin de distance clivage

Inéluctables moments de scissions

Qui s'imposent sans faire attention

Ils se "fusacquaient" à fond

 

44b7cc651fa2dcd9eed4d99a693737d24a6ed670_m.jpg

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 00:00

philip01-550x517.png

 

 

Nuage de blog, enrubanné de rose fluo

Que je promène au gré des flots

Pour ces deux ans d'existence

A exploiter des sens avec décence

163 articles publiés

La moitié de brouillons non édités

Quarante lecteurs quotidiens

Des pics de visites à cent vingt

Des mots sans m'arrêter

Des maux s'en sont mêlés

Se demander leur utilité

Y voir trop de facilité, de sensibilité

Vouloir plus de second degré

Avoir peur de choquer

Se trouver pleine de créativité

Puis retrouver de l'humilité

Une pudeur préservée

Des messages bien cachés

Mon inconscient révélé

Notre intimité parfois caressée

Des moments de pure virtualité

L'inspiration réelle que vous m'avez apportée

Vos commentaires pour me motiver

Cet article vous est dédié

Mes remerciements en toute sincérité

 

 

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 19:00

Besoin de rêver chaque soir, chaque matin. Dans mon bain, dans le train. En observant les passants, en écoutant une conversation, en imaginant un lien. Pour donner du sens et de l'entrain. Pour se projeter dans un futur plus certain. Pour s'inventer autre et se libérer de ses freins.

 

Ah je t'entends, fidèle voix du renoncement. Tu me dis qu'après le rêve, l'envie, le désir, viennent la déception, la désillusion et l'échec, que rêver est surtout un risque qui peut mener au pire. C'est ton choix, si tu préfères vivre à broyer du noir, moi je préfère le rêve de cette ballerine qui illumine ce quai de gare. Il suffit d'une autre vision, d'un bel éclairage, d'une beauté, d'une grâce pour transformer une arrivée en départ.

 

ballerina-ballet-dancer-3907b7163e3e178c0b69c4e825b495c6_h.jpg

 

"Stop dreaming. Start living." Fuck ! Enough, I got your message. That's what I'm doing, don't you think? But you know what? You were wrong cause dreams are still here, between life and tears.

La vie entre épreuves et trêves. Et personne pour empêcher nos rêves.

 inspirational-dreams-hope-life-text-only-thought-e39d2b5259.jpg

 

Aux rêves pourquoi résister ? Chacun sa drogue, sa came, ses accoutumances, ses faiblesses. L'alcool, l'opium, le sexe.... Chacun ses croyances et ses naïvetés. Rêver, reste la seule nécessité.

Vivons au lieu de rêver? Rêvons notre vie ou vivons nos rêves? Eternelle question étoilée.

Mais n'avons-nous pas besoin de rêver d'abord pour mieux nos actions réaliser ?

ô être humain de chair, de sang et d'individualité, aurais-tu eu des enfants si tu ne les avais pas rêvés ?

 

Les rêves portent, accompagnent, inspirent. Ceux de la nuit, Freud les analyse.

 

Le rêve ouvre des portes. Le rêve est mon pote.

Le rêve nous mène au bonheur. The dream is never over.

 

dreams-libertad-love-child-water-dream-3b1fca26ee1f2e9c281d.jpg

 

Et vous, vos rêves vous accompagnent-ils ?

 

 

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 20:00

  super_art_04.jpg

 

Feel like a wonder woman

Feel like les autres femmes

Wonder woman est fatiguée

Elle en a plein les pieds

Asssise sur son rocher

 

En plein syndrome de surmenage

Du à un excès de ménage,

Nettoyage, balayage, aspirage.

Poussière, dégage du salon !

Linge, t'as intérêt à sentir bon !

 

Mais ma chère, que de pression

De super héroïne tu confonds

Ne subis pas, tu n'es pas Cendrillon

Eclate-toi à ranger tes affaires

Trouve des idées pour mieux faire

 

Il faudrait, pour être féministe en 2013,

S'organiser et en faire une thèse,

S'éclater avant de sucrer les fraises,

S'écouter avant de faire un malaise

Et, pour décompresser, une bonne partie de b...

 

wonderwoman.jpg

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:20

Girls_jumping_rope.jpg

 

On s'est retrouvé dans tous les cafés de Denfert :

Dans nos vies, à des moments charnières,

Pour le discours d'enterrement de notre grand-mère,

Quand pour son fils elle a déclaré la guerre,

Pour parler encore et encore de nos affaires,

Le bilan de nos relations à faire et défaire.

Sur notre mariage se taire, de l'autre mariage se plaire.

De notre enfance jusqu'à notre rôle de mère,

Nos prénoms riment et vont de paire.

Pour ses voeux, elle m'a écrit en vers.

Elle est plus que ma cousine, d'enfer !

 

1239309117_res1105cafe-de-paris-posters.jpg

Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 18:00

tumblr_lyf8gp8qUF1r2q0z9o1_1280.jpg

Source : "Lovers" de Jarek Puczel

 

Sexy est celui qui sait

Sait qui elle est, sous ses yeux de jais

C'est qu'il en est, de ces enjeux gais

Sait ce qu'il fait, en restant vrai

 

Il a capté ses traits
C'est qu'il en est
De ceux qui abordent le quai
Osé comme un pamphlet
Affuté comme un coquet
Armé de son pistolet
So sexy à souhait

 

Réveillez-vous, cadets,

soldats, petits minets,

Faites sauter les corsets

Rasez vos duvets

Allumez le feu follet

Musclez ce corps fluet

Ne restez pas muets

Montrez-vous indiscrets

 

Sexy est celui qui sait
Sait qui elle est

Derrière ses secrets

Réveillée au son des sifflets

Recherchant les sommets

Attirée par un timide toupet

Succombant à un air tristounet

Troublée par son reflet

Dans le regard de l'homme qui sait

 

Sexy est celui qui sait
Qui sait ce qu'elle fait

Sait qu'il en est

Mais qui elle est, qui sait?

 

 

 

Inspiration : Nancy Huston, "Reflets dans un oeil d'homme"


reflets.jpg


Repost 0
Published by 100sens - dans Anecdotes
commenter cet article

  • : Le blog de 100sens
  • : mes 100 impressions en tous SENS avec bon sens, au sens propre comme au figuré : sens de l’art, sens de la réplique, sens de l’absurde, sens de l’étonnant, sens de l’humour, sens de l’anecdote.
  • Contact

16175.jpg

compartiment-c-voiture-193-edward-hopper-1938-collection-i-

 

786qk2.jpg

 

Boticelli1.jpg

 

10bacch1.jpg

 

  Gustav Klimt Portrait of Emilie Floge 1902